TÉMOIGNAGES

“Merci d’avoir créé ces stages adaptés aux adolescents autour des thèmes liés au développement personnel. Une très belle initiative pour leur apprendre ces concepts dès le plus jeune âge pour qu’ils soient mieux outillés pour leur vie scolaire et pour la suite de leur vie personnelle et professionnelle..."

Monica, maman de Déva (14 ans)

Super stage qui permet un apprentissage sur soi.
De très bons moments passés en équipe et cela permet de développer sa personnalité et ses potentiels au maximum

Cyriaque, 15 ans

Rechercher

Une semaine et des outils pour la vie

Il est 09h ce lundi des vacances d’été. Chacun des huit participants se demande ce qu’il est venu faire là, et ne sait pas vraiment à quoi s’attendre. Pas le temps de réfléchir les groupes s’embarquent pour une présentation dynamique pour casser la glace ! « Classez-vous le plus rapidement possible par ordre alphabétique des prénoms, par date de naissance, formez des groupes en fonction de vos préférences musicales », s’enthousiasme Laurent, qui dirige les stages. Ce préparateur mental, professionnel de l’accompagnement, prend comme un challenge la dynamique collective pour bien débuter ce stage, car il sait que cela est déterminant pour transmettre les outils qui feront progresser les jeunes.


« Mon objectif est clair : je veux optimiser le potentiel de chacun d’entre eux, et pour cela, j’ai besoin d’un groupe soudé, engagé dans le stage. J’ai une méthode à leur transmettre en cinq jours et un programme à tenir, mais le challenge est de s’adapter au groupe et aux individus qui le composent. L’animation de ces stages a été minutieusement réfléchie, c’est un savant mélange entre du fond et de la forme ! »

, nous confie-t-il.


C’est parti, les groupes sont formés prêts à découvrir comment optimiser leur confiance en eux pour réussir tout ce qu’ils entreprennent !





> S’interroger sur ce que l’on veut accomplir


« Mon objectif est de parler avec fluidité à chaque fois que j’ouvre la bouche. »

Voilà ce que Lenny, 12 ans veut accomplir cette année. Comme ses camarades, il s’est vaillamment interrogé pendant ce stage sur ce qui le rendrait fier et comment se préparer pour y parvenir. Plus que de simples mots, c’est sur le sens profond des choses, que malgré son jeune âge, Lenny a réfléchi. Il partage avec le groupe ce qui compte pour lui :


« mon but est d’être heureux. Pour cela, j’ai besoin de profiter de la vie. Cela passe par le fait d’être joyeux en communiquant avec les autres. Pour cela j’ai besoin d’être compris par les gens qui m’entourent. C’est la raison pour laquelle je veux parler avec fluidité à chaque fois que j’ouvre la bouche. »



Au-delà des objectifs très personnels, et par ailleurs très variés des participants, c’est la méthode que l’équipe pédagogique a tenu à transmettre. Comment me fixer un objectif, comment garder ma motivation, comment m’organiser pour l’atteindre, … c’est ce que les stagiaires ont appréhendé et été encouragés à appliquer.





> Connaître ses qualités, ses valeurs


Avant cela, un travail sur les qualités a été nécessaire pour que les participants prennent conscience de leur personnalité.


« Je crée du contact facilement avec les autres, par exemple dès le 1er jour de ce stage, j’étais copain avec tout le monde »

se réjouit ainsi réjoui Milo, 12 ans. À travers des vidéos, des mises en situations ludiques, les participants analysent la notion de « valeurs ». Bienveillance, amitié, persévérance, loyauté, détermination, autant de valeurs décortiquées ensemble et surtout traduites en actions. « Si tu ne trouves pas d’exemple vécu ou d’action associé à la valeur que tu mets en avant, c’est peut-être que ce n’est pas l’une de celles qui te caractérise le plus », explique Lina, co-animatrice du stage. Elle encourage chacun à trouver avec leurs mots, les valeurs qui le portent.


« Un jour au basket, on m’a dit que ce sport n’était pas pour les filles. Depuis je me suis battue pour que l’on puisse monter une équipe féminine. La détermination fait partie de mes valeurs !», s’exprime ainsi l’une des stagiaires.


« Certains jeunes n’avaient jamais eu l’occasion de réfléchir sur eux-mêmes. Grâce à la force du groupe et la dynamique mise en place, chacun est reparti avec une meilleure connaissance de soi et un plan d’action clair », poursuit Lina.





> Place aux émotions


Une place importante a été donnée aux émotions. Les identifier, les accepter, les apprivoiser. Chaque jour, les stagiaires découvrent les bienfaits de la sophrologie après le déjeuner avec Sabrina, sophrologue professionnelle.


« Je ne connaissais pas cette discipline, je trouve que c’est utile d’apprendre à respirer pour se sentir mieux et d’utiliser son esprit pour ressentir des émotions », nous confie Nora, 13 ans.


Des outils concrets ont été prodigués aux jeunes participants, pour ressentir l’émotion positive pour être performant « j’ai appris le déclencheur, chaque fois que je presse mes doigts, je dois repenser très fort à la situation personnelle que j’ai choisie pendant laquelle je me suis sentie forte et confiante, et me mettre dans les mêmes conditions mentales pour être au top », explique Éléonore, 15 ans. Sabrina connait bien ces exercices d’ancrage émotionnel : « cela demande de la pratique et de l’entraînement, mais une fois intégré, c’est très efficace ! »




> Partager des expériences


4ème jour de stage pour les stagiaires du groupe 15-17. Ils accueillent deux intervenants experts dans leur domaine. À travers le parcours de Kilian, sélectionné aux Jeux Olympiques en judo, et de Marc, ancien membre du Raid, ils abordent des notions telles que le courage, le dépassement de soi, l’audace. « Est-ce que tu agis par passion, ou parce que c’est ton métier ? Penses-tu que le courage est inné, ou qu’on peut le travailler ? Est-ce que le plus important est de prendre des risques, ou d’être prudent ? Qu’est-ce qui te motive à continuer malgré les échecs ? » sont quelques-unes des questions qui ont animé ces passionnants débats.


« Ce n’est pas tous les jours que je peux discuter avec un héros de la nation!"

s’est réjoui Medhi, 17 ans, passionné par l’engagement pour les autres. Chaque moment était l’occasion d’apprendre et de progresser. « Est-ce que tu penses que je dois inscrire la participation à ce stage dans mon CV ? », lance Kenza, 17 ans. Des échanges passionnants pour se révéler, s’inspirer, et partager.





> L’état d’esprit avant le résultat


Ces rencontres sont l’occasion d’illustrer le travail effectué le matin sur l’état d’esprit : chaque situation est un avantage pour moi, quoi qu’il arrive, je garde toujours mes objectifs en tête. Si l’état d’esprit ne change pas du jour au lendemain, l’équipe pédagogique souhaite transmettre des automatismes aux stagiaires pour transformer les obstacles en opportunités. Alors qu’une querelle éclate entre deux stagiaires et « plombe » momentanément l’ambiance, l’un des stagiaires revient spontanément sur l’avantage de la situation « j’apprends à connaître les limites d’une mauvaise blague. La prochaine fois, je saurai qu’il faut s’arrêter avant de blesser l’autre ».


Nous ne sommes pas là pour former des compétiteurs, mais pour que chacun vise l’Excellence de soi-même, en donnant le meilleur, quel que soit le résultat. Les notions de fierté de soi-même et de travail priment sur celle de performance

explique Laurent à la journaliste du Parisien, venue s’imprégner de l’ambiance des stages en vue d’un article.





> S’exprimer


Au dernier jour de stage, place à la récapitulation de tous les concepts abordés. On se remémore la méthode complète.


« je me connais bien et j’ai confiance en mes qualités, je sais ce que je veux accomplir, je sais pourquoi cet objectif a du sens pour moi, je garde un état d’esprit toujours positif grâce à je gère mes émotions à travers de nombreux outils pour progresser vers l’atteinte de mon objectif »

se répète pour lui-même Aroun.


Le stage se conclue par une mise en scène interactive avec les parents, pour présenter et illustrer tout ce qui a été acquis pendant le stage.


Les numéros échangés, les stagiaires ne veulent pas se quitter. En groupe, et en eux-mêmes ils ont vécu des moments forts, car authentiques, et l’émotion est palpable pour les parents, l’équipe pédagogique et les participants.


Le stage touche à sa fin, les vacances se profilent et c’est avec bienveillance et énergie que l’équipe pédagogique rappellent leur vision : tout est possible avec de l’entraînement, de la motivation, et un bon environnement ! Chacun repart donc avec des outils, une méthode, et du travail !